Blade, Canobbio

Rivestimento in Cor-ten della residenza Blade di Canobbio

Pour l’architecte Mino Caggiula « Concevoir signifie retravailler ce que nous avons absorbé pour trouver de nouvelles solutions. Blade est le produit de l’expérience vécue à l’intérieur d’une œuvre d’art du sculpteur américain Richard Serra. »

L’architecte tessinois estime que c’est « une grande responsabilité de laisser une empreinte équilibrée et intégrée sur le territoire, capable de générer une connexion harmonieuse avec l’espace et le paysage environnant ».

L’opération consistait à « gratter » soigneusement le terrain vallonné grâce à l’insertion de lames incurvées en acier Cor-Ten, positionnées de manière à ignorer prospectivement la vue de la forêt au sud et à diriger le regard vers le lac.

Organisés en deux blocs distincts, les logements sont divisés par un système de pales primaires et secondaires. La distribution sur deux niveaux génère également de grandes terrasses, qui prennent les dimensions de véritables jardins privatifs suspendus.

Le Groupe Tognola, promoteur et entrepreneur général du projet, a également développé l’aménagement intérieur des villas. Le complexe comprend également un espace bien-être réservé aux résidents, avec salle de sport, sauna et bain turc, ainsi qu’une piscine extérieure.

L’ensemble de la structure souterraine, le garage avec sa fosse d’ascenseur, le SPA et la piscine ont été construits avec le système de Cuve Drytech.

Promoteur: Tognola Group, Lugano

Projet: Architect Mino Caggiula, Lugano

Structure: Engineer Alessio Casanova, Pazzallo

Costruction: GTL, Gravesano

Foto: Paolo Volonté

Cuve Drytech: 2’875 m2

Village Reka, Albonago

Piscine à débordement du village de vacances Reka à Albonago, avec vue sur le golfe de Lugano

« Rendre les vacances et les loisirs accessibles à tous »: c’est dans cet objectif qu’a été créée en 1939 la Fondation suisse du voyage (Reka), fondée par des entrepreneurs visionnaires, des syndicats et des entreprises de tourisme et de transport.

Reka a été créée dans le but de les rendre accessibles à un nombre toujours croissant de familles, d’abord avec un système d’épargne ciblé, puis en développant ses propres offres de vacances à des prix abordables.

Reka a agrandi et reconfiguré le village touristique d’Albonago avec un investissement de 33 millions de francs, créant 49 appartements, deux chambres d’hôtel, une taverne/pizzeria, une piscine panoramique, un espace bien-être, une station de vélos, des espaces pour barbecues et aires de jeux, pour environ 270 convives.

Drytech a réalisé toutes les structures étanches du parking, des sous-sols, des piscines et de l’espace bien-être.

L’un des symboles du village Reka est sans aucun doute la piscine à débordement surplombant le lac Ceresio, avec une vue incomparable qui embrasse tout le golfe de Lugano, l’emblématique mont San Salvatore et s’étend à l’horizon jusqu’au Malcantone. Un privilège véritablement accessible à toutes les familles.

Projet préliminaire: Itten+Brechbühl, Lugano

Project: Charles De Ry Architettura, Paradiso

Structure: Pianifica, Locarno

Supervision de construction: Implenia Building, Besso

Construction: Barella, Chiasso et Giovanni Quadri, Cadempino

Cuve Drytech: 5’360 m2

Piscine olimpique, Livigno

Mille huit cent seize mètres 50. À l’altitude d’hyper-entraînement de Livigno se sont ajoutés les 50 précieux mètres de la « Zone Natation Federica Pellegrini »: la nouvelle piscine olympique, construite par le TMG de Berbenno di Valtellina.

La nouvelle piscine dispose de 12 blocs de départ modèle compétition (6 de chaque côté), avec des plateformes de départ sur piste à 5 positions. Avec une attention particulière au bien-être du nageur et à l’impact environnemental, l’eau est désinfectée avec un hypochlorite (à faible teneur en chlorate), produit sur place avec la technologie de transformation électrolytique du sel, qui permet entre autres de réduire les déchets de chloration.

La sécurité de la structure atteint également des niveaux d’excellence absolue. La piscine est en effet équipée du système Angel Eye : 20 caméras sous-marines qui enregistrent les images des nageurs en temps réel. Le système est capable d’identifier les situations dangereuses et, en cas d’alarme, envoie un signal directement à la montre intelligente des sauveteurs.

Drytech a réalisé l’imperméabilisation de toutes les fondations du bâtiment, de tous les murs d’enceinte et des réservoirs de récupération, en collaboration avec les ingénieurs en structure dès la phase de conception. Toutes ces structures sont en contact avec les eaux du ruisseau Federia, affluent du lac Gallo, dont le débit varie en fonction des régimes pluviométriques et surtout des phases saisonnières de dégel.
Bien entendu, la nouvelle piscine olympique est ouverte au public.

À l’intérieur du centre Aquagranda, vous pourrez également faire de la plongée avec tuba tout en admirant les poissons des fonds marins ou voyager vers les stations interstellaires de Mars, de la Lune et de Vénus. Tout cela grâce à Divr : une nouvelle forme de réalité virtuelle qui utilise la technologie multisensorielle, amplifiée par l’immersion dans l’eau.

Propriété: Aquagranda, Livigno

Project:
Architect Giovanni Colturi

Collaborateur ou project: Geom. Demis Spiller

Structure: Eng. Fabio Fabiano, Varese / Engineer Marco Finazzi, Palazzolo Sull’Oglio / Eng. Fabio Sibaud, Como

Construction: TMG, Berbenno di Valtellina

Cuve Drytech: 2,300 m2

 

Polis, Pregassona

Un double L qui accueille et embrasse, renforçant le sentiment d’ouverture vers l’extérieur. C’est le projet du Centre Multifonctionnel Polis de Pregassona. Une architecture à la fois symbolique et fonctionnelle, qui guide les parcours, crée des agrégations et intègre le Centre dans le tissu urbain.

La structure a été conçue par le Studio Mario Campi, lauréat du concours international en 2008. Le développement ultérieur de l’œuvre a été dirigé par l’architecte Rosario Galgano, jusqu’à l’inauguration en 2021.

Le complexe constitue une ressource importante du réseau de services sociaux pour personnes âgées de la région de Lugano.

Au niveau inférieur, la crèche, dotée de sa propre aire de jeux extérieure, donne sur la cour, ce qui contribue au caractère intergénérationnel et interconnecté du Centre Polis.

L’aile opposée abrite en revanche les structures nécessaires à la fonctionnalité du centre: radiologie, parkings souterrains, entrée des fournisseurs, locaux techniques, etc.

Ce niveau, partiellement enfoui dans le profil de la colline, est réalisé avec la structure imperméable Cuve Drytech.

Drytech a également réalisé le revêtement imperméable des piscines de cour, avec le revêtement continu Drycoat en deux couleurs obtenu à partir du mélange de sables de quartz (et non de peintures) et donc résistant à une exposition continue aux agents atmosphériques, sans dégradation chromatique.

Le complexe, comme tout nouveau bâtiment de la ville, répond à la norme énergétique Minergie, réduisant considérablement les besoins énergétiques. En outre, le Centre Polis est unique pour l’autoproduction d’électricité, grâce à un système photovoltaïque intégré (BIPV) qui exploite à la fois les surfaces horizontales du toit et celles des façades, équipé de 1 600 mètres2 supplémentaires de panneaux photovoltaïques.

Projet: Studio Mario Campi

Projet exécutif: Architecte Rosario Galgano, Lugano

Structure:
Afry Ingénierie, Rivera

Construction:
Consorzio GarzoniRizzani De Eccher

Cuve Drytech:
2’900 m2

Aqueduct, Vira-Mezzovico

Le nouveau bassin de stockage et d’approvisionnement en eau fait partie du Plan Général de l’Aqueduc de la Commune de Vira-Mezzovico.

Implantée à flanc de montagne pour minimiser son impact visuel, la structure en béton Drytech est entièrement étanche, tant à l’eau présente dans le sol qu’à celle collectée dans les bassins internes. Même les dalles, recouvertes par la pelouse, sont en Cuve Drytech, donc également résistantes au développement des racines.

La parfaite correspondance entre structure et fonction de la Cuve Drytech en fait non seulement une solide barrière contre l’eau (l’étanchéité est aussi épaisse que la structure), mais aussi un système durable, car prédisposé à un entretien extraordinairement pratique. Au point que précisément, toute intervention ne nécessite pas de vider les réservoirs ni même d’interrompre le service.

Le plan de modernisation a également touché le réseau d’eau, renouvelé pour son débit et son efficacité dans ses vingt kilomètres de conduites souterraines.

Drytech Engineering a collaboré déjà dans la phase de conception avec Lucchini & Canepa Engineering, pour tous les aspects liés à l’étanchéité de la structure.

Structure: Lucchini & Canepa Engineering, Lugano

Construction:
Implenia Suisse, Bioggio

Perspective liquide, Coldrerio

Une piscine très longue à l’aller et courte au retour.

C’est l’effet de perspective créé par les architectes Mikail Akbas et Massimo Carmellini, qui ont également conçu la villa sur les hauteurs de Chiasso.

Vu du côté du plongeoir, la piscine apparaît très longue et le plan d’eau est le protagoniste absolu.

A l’inverse, du côté opposé, c’est la villa et la grande pelouse qui caractérisent l’espace, et la piscine – qui paraissait auparavant aussi longue que le porche – se retire dans la verdure.

Le côté infini est et la pente de la pelouse produisent un autre effet surprenant, les arbres de la haie semblant sortir directement de l’eau.

La piscine apparente a été construite en structure béton étanche Drytech et imperméabilisée, une fois la construction terminée, par des injections de résine expansive qui ont colmaté les joints, les fissures de retrait et les nombreuses traversées, telles que les bouches d’alimentation, les drains et les canalisations immergées. les lampes.

Projet: Architectes Mikail Akbas, Chiasso et
Massimo Carmellini, Balerna

Construction: Garzoni, Lugano

Centrale hydroélectrique, Casale Monferrato

Construire pour l’eau peut parfois signifier aussi devoir construire sous l’eau. La nouvelle centrale hydroélectrique de Casale Monferrato a été construite sous la rive gauche du Pô et le fleuve a également complètement inondé le chantier pendant les 18 mois de travaux.

L’inondation naturelle dans la zone inondable où le chantier a été ouvert n’a pas posé de problème pour le Cuve Drytech, car les caractéristiques de construction et les matériaux du système ne peuvent pas être altérés par la présence de l’eau, même pendant la construction.

La même résine DRYflex, qui est injectée dans les détails de construction pour les sceller, est efficace en présence d’eau, même sous pression.

Construit par Allara SpA de Casale Monferrato, le système se compose d’un déversoir mobile dans le lit de la rivière, d’un ouvrage de prise en amont du déversoir à partir duquel commence le canal de dérivation qui achemine l’eau vers le bâtiment central qui abrite les groupes de production d’énergie et, en aval de celui-ci, le canal de retour dans le lit de la rivière. L’ouvrage est complété par deux échelles d’accès – une sur chaque rive – à l’ichtyofaune et la rampe pour le passage des canoës.

La traverse de barrière mobile, constituée d’une structure tubulaire en tissu caoutchouté gonflable à l’eau, garantit la dérivation du débit d’eau vers l’ouvrage de prise latérale de la rive gauche.

Lorsque le niveau d’eau en amont atteint le niveau maximum autorisé, la traverse s’affaisse sous la pression de l’eau qui la dépasse, évitant ainsi les inondations.

Avec ses 200 mètres de développement longitudinal, c’est le plus grand barrage flexible au monde construit avec cette technologie.

L’usine de production accueille quatre turbines qui génèrent une puissance moyenne d’environ 3’000 kW, pour une production annuelle de 21 GWh.

L’accès à la salle des machines est garanti par un tunnel souterrain relié à une trappe d’entrée. Le tunnel est également un réservoir Drytech complet (sol, murs et dalle étanches), relié au corps principal par un joint de mouvement qui a été imperméabilisé avec du Waterstop Tape injectable DRYset.

Propriétaire: Idropana, Turin

Direction technique: STA Engineering, Pinerolo

Structure: Ingénieur Gianluca Odetto – SERTECH, Loranzè

Construction: Allara, Casale Monferrato

Cuve Drytech: 1’200 m2

Grand Hôtel des Iles Borromées, Stresa

En septembre 1918, un soldat américain de 19 ans fut blessé dans les tranchées et passa sa convalescence à Stresa. Ce garçon s’appelle Ernest Hemingway et, fasciné par la beauté du Lac Majeur, il y installa une partie de son roman L’Adieu aux armes – L’Adieu aux armes, 1929 -, rendant le Grand Hôtel des Îles Borromées célèbre dans le monde entier.

Ce n’est qu’un des nombreux liens avec l’histoire qui ont construit la légende du grand hôtel, inauguré en 1863.

Avec l’ouverture du tunnel ferroviaire du Simplon, Stresa devient une destination privilégiée du tourisme d’élite européen et, en 1919, elle est incluse dans la sixième route de l’Orient Express : celle qui depuis Londres rejoint Istanbul à travers l’Italie, via Milan, Venise et Trieste.
Le Simplon Orient Express devint rapidement l’itinéraire le plus réussi et descendre à Des Iles donna aux voyageurs fortunés leur premier impact évocateur sur le Bel Paese.

En plus d’un siècle et demi d’histoire, l’Hôtel des Îles Borromées a su adapter la notion d’élégance à l’évolution des temps et des goûts, sans dénaturer son inimitable style Art Nouveau.

Le nouveau Spa a été inauguré en 2022, avec des programmes de bien-être, des saunas, des bains turcs, des salles de sel, ainsi que des piscines intérieures et extérieures et des baignoires d’hydromassage, le tout réalisé avec l’étanchéité intégrale de la Cuve Drytech.

La rapidité de construction du système Drytech a permis à l’entreprise Bellani d’Arona de retirer les activités d’étanchéité du calendrier des travaux, livrant la nouvelle structure à temps pour l’ouverture de la grande saison.

Drytech Engineering a également conçu la solution pour un détail structurel sensible tel que le passage entre la piscine intérieure et extérieure, soumis à d’importantes variations de température selon la saison.

Projet: Architecte Statilio Ubiali, Verdellino

Structure: ingénieur Marco Danioni, Dormelletto / Ingénieurs Carlo Sammartini, Cassano Magnago

Essais: Architecte Alberto Marzaro, Mercallo

Construction: Impresa Bellani, Arona

Cuve Drytech: 2’850 m2

École, Bedano

Il y a une implication émotionnelle supplémentaire dans la conception et la construction d’une école. Il existe un sentiment d’avenir qui nous investit de davantage de responsabilités. Il y a le pouvoir évocateur des souvenirs : le premier jour d’école puis toutes les autres premières fois à l’école qui ont déterminé ce que nous allions devenir.

L’architecte Vezzoli a conçu une structure composée de deux corps perpendiculaires : l’un dédié aux salles de classe et aux espaces de service et l’autre au gymnase, avec une galerie pour le public.
L’angle entre les deux corps forme un espace caractérisé par une grande pelouse, délimitée sur le troisième côté par les marches d’une tribune qui émerge de la verdure, créant un continuum avec la nature environnante.
Il s’agit de la version contemporaine et organique de la cour de l’école, parfaitement insérée dans le contexte de la colline sur les pentes de laquelle se dresse le complexe scolaire.

Situé dans le profil de la pente, le bâtiment est en partie souterrain et a été construit avec la Cuve Drytech.
Au rez-de-chaussée du bâtiment principal se trouvent des espaces pour la direction, les bureaux administratifs,
la cantine pour une soixantaine d’élèves, le club périscolaire et le grand hall d’entrée avec accès au salle de sport.

Aux deux étages supérieurs se trouvent les salles de classe, aménagées pour favoriser une flexibilité maximale dans l’organisation de la classe, en fonction des différentes activités.

Projet: Architecte Egidio Vezzoli, Bedano

Structure: K.ing Civil Engineering, Agno

Construction: Giovanni Quadri, Cadempino

Cuve Drytech: 2’500 m2

Résidence Rivabella, Magliaso

Inaugurée il y a 30 ans sur la rive de Ceresio, la résidence Rivabella à Magliaso a été dotée d’une nouvelle aile très moderne qui, avec les bâtiments historiques, forme une cour spectaculaire surplombant le lac.
Le nouveau pavillon apparaît extraordinairement léger, presque suspendu grâce au retrait du podium, camouflé par l’ombre projetée par le volume supérieur et par les grands murs vitrés des espaces communs, qui le rendent perméable au fond.

L’eau représente un élément tout aussi central dans l’architecture de la résidence. En plus du lac, qui oriente et catalyse naturellement les vues, au centre de la pelouse se trouve un petit lac avec un jardin d’eau, des nénuphars et des fontaines.

Le rez-de-chaussée abrite la grande salle de restaurant, la salle de sport, la kinésithérapie et le centre de bien-être, avec le spa équipé de parcours Kneipp, salle de sel, centre de massage, puis les structures étanches créées avec la Cuve Drytech : sauna, salle de bain turque, intérieure. piscine et hydromassage.

La Résidence est organisée pour garantir aux hôtes la possibilité de conserver leurs habitudes et leur indépendance.
L’attention portée à l’histoire personnelle et à l’individualité des résidents inclut également la possibilité de choisir l’ameublement des chambres et des suites, même en utilisant leur propre mobilier.

De par ses expositions et ses concerts, la Résidence Rivabella est devenue une référence culturelle, au point que sa Galerie d’Art est le principal centre d’exposition de la région. Cette offre culturelle s’accompagne d’une remarquable saison de concerts qui, en été, a pour toile de fond ce coin fascinant du lac.

Projet: Luca Gazzaniga Architectes, Lugano

Structure: Ing. Galli & Associati, Cadempino

Construction: Garzoni, Lugano

Photo: Enrico Cano, Lugano

Cuve Drytech: 380 m2